The Dark Knight

Welcome to a world without rules.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 De retour chez nous

Aller en bas 
AuteurMessage
Jonathan Crane

Jonathan Crane

Messages : 5
Date d'inscription : 30/07/2008
Age : 30
Localisation : Val-d'Or

De retour chez nous Empty
MessageSujet: De retour chez nous   De retour chez nous Icon_minitimeJeu 31 Juil - 5:44

L'air était frais à l'entrée de l'asile de Arkham, ancien lieu de travail de l'homme autrefois connu sous le nom de Jonathan Crane. Les hautes barres qui entouraient l'énorme édifice étaient froides et encore trempées de rosée pluviâtre. Quelques phares et les lampes de l'intérieur de l'asile étaient les seules sources de lumière dans les alentours.

Scarecrow ne put s'empêcher de remémorer tous ses souvenirs de son temps en tant que psychiatre à Arkham. Les cris, l'effroi, la très simple terreur... tout si inoubliable.

Il portait son masque, bien sûr. Il ne l'enlevait presque jamais maintenant. Il réalisait qu'il se sentait plus fort en tant que Scarecrow, car il pouvait ainsi mieux manipuler les peurs, les psychés, de tous.

La porte d'entrée était verrouillée, bien sûr. Crane sourit sous son masque et sortit la clé.

"Idiots."

Il n'était que 17h48. Les portes sont toujours barrées, par mesure de sécurité. Il y a toujours au moins un gardien dans une cabine près de la porte.

L'intérieur de l'asile est d'un blanc stérile à faire lever le coeur. Scarecrow rentra et s'approcha de la cabine de sécurité. L'agent était assis, devant des ordinateurs, en train d'écouter les nouvelles tout en mangeant son dessert; des beignes glacées. Sa réaction en voyant un homme coiffé d'un masque orné d'une corde de pendu était celle d'une incompréhension frôlant la stupidité. La langue à moitié sortie, les yeux mi-clos, et un bout de glacage sur les lèvres, il fixait Scarecrow.

"Bonjour" dit le visiteur, calmement.

La voix de Crane était doublée avec celle de Scarecrow.

"Euh... les visites de soirée commencent à 20h."

Il regarda toujours le Scarecrow, mais il se redressa et licha le glacage pendant.

"À moins que ça vous soyez ici parce que vous voulez de l'aide..?"

Les plis affreux du masque se dressèrent en sourire. La cabine de sécurité était entourée de vitre, mais il y avait une fente pour pouvoir parler. Scarecrow se pencha un peu, et fit signe à l'agent de faire de même.

"Non, je suis ici pour rendre visite à quelqu'un. Le directeur de l'asile, Docteur Thornton."

L'agent regarda un horaire sur le mur.

"Docteur Thornton n'a pas de rendez-vous aujourd'hui, mais si vous.."

Scarecrow appuya sur une gachette cachée dans sa manche, sa face proche de celle de l'agent. La fente laissait passer les voix, donc elle pouvait laisser passer des gazs.

L'agent ne put finir sa phrase avant qu'il se vide les poumons en hurlant de peur. Scarecrow aurait pari que même les détenus n'avaient jamais criés avec une telle folie.

"C'est bien correct." disent les deux voix de Scarecrow.

"Personne ne fait rendez-vous avec ce que j'apporte."

Avec cela dit, Scarecrow s'achemina tranquilement dans le couloir de l'asile en direction des bureaux.
Revenir en haut Aller en bas
http://exile89.skyrock.com
Jonathan Crane

Jonathan Crane

Messages : 5
Date d'inscription : 30/07/2008
Age : 30
Localisation : Val-d'Or

De retour chez nous Empty
MessageSujet: Re: De retour chez nous   De retour chez nous Icon_minitimeLun 4 Aoû - 21:14

(bon, j'ai comprit! Je laisse pas vraiment de porte d'entrée, alors je fais ce nouveau post afin de rectifier cette situation. J'espère que c'est mieux!)

----
Crane avait chaud sous son masque. Il l’enlèverait bien, mais il savait que ça ne serait pas une très bonne idée. La simple quantité de gaz hallucinogène qui pendait dans les airs de l’asile était beaucoup trop importante.

Il rôdait, seul, dans son ancien lieu de travail. Il se rappelait des couloirs occupés par des infirmières, des cellules habitées par les pires psychopathes de Gotham, des bureaux des bureaucrates qui considéraient encore les détenus comme humains. Maintenant, tout ce qu’il y avait, était la peur. Un nuage épais obstruait la vue de Scarecrow, mais il n’avait pas de difficulté à circuler dans l’asile.

Le gaz s’était infiltré dans les cellules et s’est attaqué aux détenus. Leurs cris, vifs de panique et d’horreur, résonnaient fortement dans les couloirs. Un sort horrible, sans doute. Mais ce ne fut pas le sort du successeur de Crane à la direction de Arkham. Scarecrow resta debout au cadre de porte du bureau du docteur Thornthon, et regarda son corps inerte, glacé par des sueurs froides. Une dose très concentrée ne lui donna même pas le temps de crier.

Scarecrow se retourna et se dirigea vers la porte qu’il a emprunté pour rentrer à l’asile. En passant devant la cabine de sécurité, il vit que l’agent a réussi à sonner l’alarme de détresse, relié à la police.

« Peu importe » se dit-il.

Crane ouvrit la porte et sortit de l’asile. Il enleva son masque et prit un grand respire de l’air frais, non contaminé.

Une soirée fraîche et pluvieuse devint beaucoup plus claire, mais il y avait encore des nuages. Scarecrow balaya le ciel de son regard, et vit quelque chose de familier à Gotham. Le projecteur spécial du Commissaire Gordon, le fameux Bat-Signal. Cela peut bien être pour n’importe quelle situation en ville, pas nécessairement pour la sienne, se dit Crane.

Il regarda sa montre. 20h14. Il avait prit son temps à Arkham.

Scarecrow se détendit et écouta ses alentours. Il entendit des sirènes de police qui s’approchaient rapidement de l’asile.

Si ce n’était pas Batman qui allait tenter de l’arrêter, ça pourrait bien être la police, non?

Il n’allait pas s’enfuir. Jonathan Crane, Scarecrow, était de retour sur la grande scène de Gotham pour montrer c’est quoi la véritable peur. Il n’allait pas s’enfuir, comme si c’était lui qui avait peur de Gotham.

Scarecrow renfila son masque et prépara de nouvelles bombonnes de gaz.

« Gotham… je vous attend! » lanca-t-il en voyant les phares de polices s’approcher.
Revenir en haut Aller en bas
http://exile89.skyrock.com
 
De retour chez nous
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» Noël comme chez nous
» Un matin d'automne
» Derrière chez nous y a un étang...
» Un gars de chez nous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Dark Knight :: Les centres de santé :: Asile d'Arkham-
Sauter vers: